Le Bosquet, 1908

Le Bosquet, 1908

Le Bosquet, 1908

Origine et date: 
1908
Artiste(s): 
1860
1932

Huile sur toile
167 cm x 111 cm ;
Inv. RF 1980.139
Dépôt du Musée d’Orsay


Né à Detroit, dans le Michigan, de parents d’origine néerlandaise, Gari Julius Melchers fait ses études artistiques en Europe, d’abord à la Royal Academy de Düsseldorf où il fut l’élève de Karl von Gebhardt et Peter Janssen, puis à Paris, à l’Académie Julian, où il suit l’enseignement de Jules Lefebvre et de Gustave Boulanger. Il est plus tard le disciple et l’ami de Puvis de Chavanne. Dans les deux dernières décennies du XIXe siècle, il se fait surtout remarquer par ses toiles monumentales consacrées au monde paysan. C’est seulement à la fin d’un long séjour en Hollande, au début du XXe siècle, qu’il subit l’influence des Impressionnistes. En 1916, Gari Melchers s’installe à Fredericksburg, en Virginie. Sa peinture surprend ses compatriotes car, dans leur grande majorité, les artistes du Sud des États-Unis sont restés à l’écart du mouvement impressionniste.

Le Bosquet fut acquis par l’État français en 1908 et déposé au Musée du Luxembourg où figuraient déjà plusieurs œuvres de l’artiste, notamment Le Sermon (1886) et Maternité (1895). Comme Maternité, Le Bosquet trahit manifestement l’influence des peintres allemands Liebermann et von Uhde et s’inscrit incontestablement dans la période impressionniste de l’artiste. La mère à l’enfant est l’un des thèmes de prédilection de Gari Melchers, qui travaille sur ce sujet de 1906 à 1913. Il rejoint en cela sa compatriote Mary Cassatt (1845-1926), artiste américaine influencée par l’impressionnisme d’Edgar Degas. L’inspiration religieuse n’est pas absente de l’œuvre : la composition du Bosquet est pratiquement identique à celle de la Madone, exécutée par l’artiste vers 1906-1907 et conservée au Metropolitan Museum de New York.